L'initiation Reiki ou reiju, syntonisation, harmonisation

Initiation Reiki ou Reiju L'initiation Reiki appelée également syntonisation, harmonisation, reiju, mise en résonance ou accordage est le travail énergétique pratiqué individuellement sur chaque participant par l'enseignant lors d'un degré/niveau de Reiki. De nombreuses croyances circulent sur cette pratique souvent teintée de mystère et de secret.

Il faut comprendre qu'au-delà du bagage théorique transmis lors d'un degré/niveau de Reiki, l'initiation (ou les initiations) transmise(s) à l'élève par l'enseignant déclenche(nt) à la fois un nettoyage et un ajustement vibratoire. Si ce processus vous intrigue ou vous questionne, je vous invite à parcourir les réponses aux questions suivantes qui me sont fréquemment posées :

Reiju, syntonisation, initiation, harmonisation, accordage... Pourquoi tant de mots pour évoquer une même réalité ?

Il est rassurant pour le mental de nommer les choses afin de les cerner et de les approcher. On évoque ici une notion impalpable et incompréhensible sur le plan rationnel. En fonction de sa culture, chacun va donc utiliser un mot différent pour tenter le l'exprimer. Dans le Reiki traditionnel japonais tel qu'il était transmis par Mikao Usui, "reiju" peut se traduire par "bénédiction spirituelle". En Occident, on l'évoque le plus souvent sous le nom "initiation", mais également "syntonisation" (qui en électronique évoque l'ajustement de deux circuits oscillants sur une même fréquence) ou encore "harmonisation".

Comment se déroule l'initiation pratiquée par l'enseignant maître Reiki ?

La pratique peut varier d'un enseignant à l'autre, mais généralement, celui-ci consacre une durée moyenne de cinq minutes à chaque élève afin de procéder à cet ajustement à travers le rituel qui lui a été transmis. L'initiation peut se pratiquer dans la pièce où tous les participants sont présents, en passant d'un élève à l'autre, ou dans une autre pièce où chaque participant va à son tour recevoir l'initiation.

Personnellement, je pratique l'initiation dans la pièce où sont réunis tous les participants. Je les invite à s'installer confortablement, à fermer les yeux et à se mettre à l'écoute de tout ce qui peut bouger à l'intérieur. Je passe alors successivement chez chacun. En leur touchant l'épaule, je les invite à venir s'installer sur la chaise où je pratique l'initiation. Le travail terminé, la personne retourne à sa place et je vais chercher la suivante...

Combien y a-t-il d'initiations transmises par degré/niveau de Reiki ?

Ce nombre varie largement selon les enseignants et selon les degrés/niveaux entre une et quatre initiations. Il serait faux de croire que l'efficacité est proportionnelle à ce nombre. Pour de nombreux enseignants, la tendance à ce jour est de pratiquer une seule initiation par degré/niveau. Personnellement, je pratique actuellement deux initiations (réparties sur deux jours) pour les deux premiers degrés/niveaux et une seule initiation pour le troisième degré/niveau. Selon mon ressenti, j'observe que pour une majorité de participants, une seule initiation suffirait. Rarement, il m'arrive de pratiquer une initiation supplémentaire sur une personne si j'en ressens la nécessité.

Que se passe-t-il concrètement lors d'une initiation Reiki ?

Rien qui puisse être démontré, compris intellectuellement ou expliqué scientifiquement. Et pourtant il se passe un travail conséquent sur le plan énergétique. Si celui-ci ne se mesure pas sur le moment, il s'observe dans les semaines suivantes à tous les niveaux de l'être (physique, mental, émotionnel, spirituel). La notion "d'ouverture de canal" est souvent évoquée, mais celle-ci me dérange dans le sens que personne n'est totalement "ouvert" ou "fermé". Il serait élitiste et sectaire de penser que les personnes initiées au Reiki sont "ouvertes" alors que les non-initiées sont "fermées". Même si l'initiation pratiquée favorise une certaine ouverture énergétique, il s'agit avant tout d'un travail de nettoyage, d'harmonisation et d'ajustement sur le plan vibratoire (syntonisation, accordage, mise en résonance).

Mais alors, que faites-vous durant un reiju ?

Durant une initiation (reiju), je ne fais rien, si ce n'est accompagner un travail complexe qui se fait... à travers moi. Je suis donc le canal à travers lequel se fait l'initiation. Je me mets à disposition de l'énergie qui oeuvre en moi. J'entre dans un état modifié de conscience durant lequel je me laisse guider et perçois fréquemment des présences liées à la personne. En pratiquant une initiation Reiki, mon corps sert d'interface terrestre entre le subtil et la personne qui m'apparaît alors comme un livre ouvert.

Le timing varie largement selon les ressentis du moment, mais ce n'est plus moi qui gère le temps. Certaines initiations peuvent durer quelques minutes alors que d'autres plus de dix minutes. Les ressentis du moment ne m'appartenant pas, ils s'estompent rapidement de ma mémoire une fois le travail terminé, un peu à l'image d'un rêve présent au réveil et se dissipant rapidement au fil des heures. J'éprouve une profonde gratitude de pouvoir être l'instrument d'une métamorphose pour de nombreuses personnes qui ne font que croiser mon chemin. C'est pour moi un privilège, un moment très fort et difficilement descriptible par les mots.

N'êtes-vous pas gêné d'entrer ainsi dans l'intimité de la personne (vous parlez de la percevoir comme un livre ouvert) ?

Non, pas du tout, parce que cela n'a rien d'intrusif ou de jugeant. Si ces perceptions spontanées et non recherchées ont pu me surprendre au début, j'ai très rapidement compris qu'elles avaient lieu parce que je me mettais inconditionnellement au service de l'énergie et parce que je n'étais pas dans la curiosité ou le voyeurisme. Quels que soient mes ressentis et le parcours de vie de chacun, je suis lors d'une initiation centré sur le coeur et en lien avec l'essence de la personne.

Dans quel ordre pratiquez-vous les initiations Reiki ?

Voilà une question fréquente à laquelle il m'est impossible de donner une réponse rationnelle puisque mon mental n'est pas là dans ces moments. Comme évoqué plus haut, le travail se fait à travers moi, donc l'ordre des personnes que j'initie dans le groupe est à chaque fois différent et en apparence aléatoire pour celui qui l'observerait. En fait, je ne me pose même pas la question, mais je sais seulement quand c'est terminé.

L'avez-vous toujours vécu avec une pareille intensité ?

Non, bien évidemment. Au début le mental est plus présent et il y a la peur de faire faux. Mais très rapidement une confiance et un lâcher-prise s'installent. Je voudrais dire à de nouveaux enseignants lisant cette page qu'il ne faut surtout pas se mettre d'attente ou de pression. Même si les ressentis peuvent être faibles au départ, le travail pratiqué n'est pas moins puissant pour autant. La structure énergétique d'un nouvel enseignant s'adapte au fil des premières initiations transmises. Celles-ci peuvent au début générer un état de fatigue, mais très vite, elles deviennent ressourçantes. Soyez confiants et lâchez prise.

Les initiations sont-elles différentes pour chaque niveau de Reiki ?

Certains enseignants pratiquent des rituels différents pour chaque degré/niveau. Mais le rituel ne fait qu'accompagner le travail et ce n'est pas son contenu qui détermine si l'on pratique une initiation de premier, deuxième ou troisième degré/niveau. Personnellement, j'en suis venu à une pratique spontanée qui n'a plus rien d'un rituel protocolé. Lorsque l'enseignant pratique une initiation, il ne contrôle rien et chaque personne initiée reçoit exactement ce qui est juste pour elle, dans l'instant présent, indépendamment du rituel utilisé. En tant que canal, les principales qualités de l'enseignant initiateur sont sa transparence et la qualité de sa présence.

Sans trahir de secret, que pouvez-vous nous dire du rituel d'initiation ?

Je n'ai rien à cacher et je peux tout vous dire. A vous de prendre ce que vous pourrez entendre.

Il semble que Mikao Usui transmettait le reiju à ses élèves en s'asseyant face à eux, par la simple émanation de sa présence. Les enseignants qu'il a formé ont eu le besoin de ritualiser ce processus afin de le contrôler, ou du moins d'en avoir l'illusion. On trouve aujourd'hui presque autant de rituels d'initiation (et de variantes de rituels) qu'il existe d'enseignants. Le rituel permet au nouveau maître Reiki de prendre confiance en lui, mais il présente également le risque, s'il est répété mécaniquement et non habité par sa présence, de se résumer en un simple protocole, totalement vide sur le plan énergétique.

La voie de l'enseignement du Reiki n'est pas l'apprentissage d'un rituel destiné à transmettre l'initiation, mais la maîtrise progressive d'un état d'être permettant cette transmission à chaque instant. Lorsque celui-ci est atteint, on comprend alors que la nécessité d'un rituel est une croyance rassurante et que le travail peut se faire indépendamment de toute gestuelle protocolée. L'attachement au rituel d'initiation est une prison à laquelle chaque enseignant est libre de renoncer un jour.

Pour ma part, j'observe que cette transmission se fait également en dehors des initiations pratiquées, tout au long du stage, lorsque je m'exprime, sans même que j'entre en contact physique avec mes participants. Les mots sont souvent prétextes à occuper le mental alors que se déroule en profondeur un travail d'ajustement énergétique au sein du groupe. Le lieu favorise également cette mise en résonance, cette syntonisation de l'initié, raison pour laquelle j'aime enseigner dans mon espace tout spécialement dédié au Reiki.

L'initiation appelée aussi reiju peut-elle être utilisée comme piqûre de rappel suite à un manque de pratique ?

Oui, une initiation peut être pratiquée en tout temps en dehors d'un degré de formation Reiki puisqu'elle s'adapte toujours à la situation et aux besoins du moment. Il faut toutefois rappeler qu'une initiation de rafraîchissement n'est jamais indispensable, même après une absence prolongée de pratique. En pareille situation, elle aura pour effet de faciliter la reprise ainsi que la réémergence des ressentis.

Peut-on vivre des expériences inconfortables lorsque l'on pratique des initiations Reiki ?

La pratique d'initiations est un travail énergétique puissant qui peut solliciter fortement l'enseignant et qui dépasse largement ses ressources personnelles. Il est donc important que celui-ci soit centré et bien ancré/enraciné puisqu'il sert de lien (d'interface) entre les plans subtils et le monde physique, la matière. Si l'enseignant est la seule personne physique à pratiquer le travail, il est très bien entouré et largement assisté dans sa tâche par les plans subtils. Personnellement il m'arrive de vivre des moments très forts, mais je reçois toujours l'aide nécessaire lorsque les sollicitations sont importantes. J'en ressors donc ressourcé, même après qu'un travail intense et complexe se soit fait à travers moi.

Notes :

initiation reiki, reiju, syntonisation, harmonisation


étoiles4.9/5 - 104 évaluations