Quels sont les dangers du Reiki ?

Soyez pleinement rassuré, le Reiki est sans dangers, il n'oblige en rien et ne force personne à cheminer contre son gré.

Pas de dangers pour la personne initiée au Reiki

Chaque degré/niveau de Reiki peut être accompagné de turbulences qui ne représentent toutefois pas de dangers particuliers. L'initiation au Reiki reconnecte simplement la personne à son essence, lui donnant l'envie de renouer avec ce qui a été parfois longtemps mis de côté, écarté, refoulé... Lorsqu'un appel intérieur se manifeste, chacun est bien évidemment libre d'y donner suite ou non, mais je peux observer que l'élan est généralement beaucoup plus fort que les résistances et les peurs.

Dans la grande majorité des cas, ces retrouvailles avec soi-même se passent plutôt harmonieusement et dans aucun cas que je connaisse, la personne vivant des turbulences ne s'est trouvée confrontée à une situation dangereuse qu'elle n'était pas en mesure d'affronter. Il faut préciser encore que le Reiki ne remet pas en cause l'aspect cartésien de la personne initiée, mais l'amène à trouver une meilleure harmonie entre rationnel et intuitif.

Pas de dangers pour le praticien Reiki

En tant que donneur lors d'une séance de Reiki, il est important d'être bien connecté à la terre. Il est souvent enseigné que nous ne sommes qu'un canal permettant à l'énergie de s'écouler à travers soi, de la source vers le receveur. Ceci est juste, mais incomplet. En effet, poser nos mains sur une tierce personne implique des échanges énergétiques bilatéraux, et il peut arriver que par le biais de notre structure énergétique, nous évacuions diverses perturbations du receveur. D'où l'importance d'être enraciné, bien ancré à la terre. Le paratonnerre censé protéger la maison de la foudre devient un danger pour elle s'il n'est pas connecté à la terre.

J'évoque ici la connexion énergétique que nous entretenons avec la terre, cette connexion absolument indispensable à notre propre stabilité. Si celle-ci est présente dans notre quotidien, rien de désagréable ou dangereux ne pourra se passer durant un traitement Reiki, et s'il vous arrive de percevoir la douleur physique ou morale de la personne traitée, celle-ci ne fera que vous traverser pour être évacuée par la terre. En effet, il est fréquent lors d'un soin Reiki sur autrui de percevoir un courant, de la chaleur, des fourmillements au niveau des chevilles et des pieds, mais ces perceptions qui ne présentent aucun danger sont passagères et ne durent que le temps de l'évacuation énergétique.

Favoriser l'ancrage au quotidien

Pour celui ou celle qui manque d'ancrage, d'enracinement (tous deux sont ici synonymes), il est important de travailler cette déficience en amenant au quotidien cette conscience de la terre sous ses pieds, en favorisant chaque fois que cela est possible, un contact direct entre la plante des pieds et le sol. Dans ce sens, la marche est excellente. A chaque pas, posez consciemment votre pied sur le sol, du talon à la pointe, puis ressentez son contact avec la terre. Des chaussures à semelles relativement plates favorisent grandement l'ancrage.

Un exercice de visualisation très simple permet également à raison de quelques minutes chaque jour de renforcer votre ancrage. Il consiste à ressentir sous la plante des pieds, des racines plongeant toujours plus profondément dans le sol en direction du centre de la terre. Très rapidement, au fil des exercices, une perception quasi-physique des racines se manifeste et perdure au quotidien.

En quelques mots

L'initiation au Reiki ainsi que sa pratique ne représentent pas le moindre danger et la meilleure recette pour ne pas prendre sur soi les problèmes d'autrui consiste à nourrir le meilleur équilibre possible entre ces deux pôles énergétiques que sont l'ancrage à la terre et notre connexion à l'univers. Tout se passe au mieux pour celui ou celle qui a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

Finalement, le seul danger que l'on puisse entrevoir est d'y prendre goût.

retour au sommaire des questions


étoiles4.7/5 - 59 évaluations