Dois-je changer ma manière de vivre pour pratiquer le Reiki ?

Si certains enseignants Reiki prônent le végétarisme et l'abstinence, que ce soit au niveau de l'alcool, la fumée ou encore la sexualité, sachez que la pratique du Reiki n'exige pas de vous que vous entriez dans la privation, que vous consacriez un temps quotidien à la méditation ou à une quelconque pratique spirituelle. Il est important de ne pas se forcer ou se faire violence en quête d'un idéal. Ceci n'amènerait en vous que de la frustration et un rejet programmé du Reiki.

Le Reiki est à vivre au quotidien, dans notre quotidien. C'est alors qu'il nous invite bien souvent, de manière inattendue, à adapter nos comportements, nos attitudes, non par contrainte ou obligation, mais par envie et par goût. Soyez donc pleinement à votre écoute. Et si certaines personnes n'ont plus envie de consommer de viande ou de produits laitiers suite à leur rencontre avec le Reiki, il n'est pas obligatoire que vous en fassiez autant si votre être en réclame.

Les vrais changements viennent de l'intérieur, comme un appel profond, mais jamais par la privation. Dans ce sens, le Reiki amène toujours des changements, mais pas forcément ceux que vous attendiez. Quoi que vous entrepreniez, soyez vigilant. Ce qui est évoqué ici n'est pas valable uniquement dans le contexte du Reiki, mais également dans le cadre de toute démarche personnelle ou spirituelle.

Si vous l'admirez, n'oubliez pas que le maître spirituel vivant d'ascèse et de méditation le fait naturellement et sans effort. Son chemin, même si vous l'enviez, n'est pas forcément le vôtre et vous n'en êtes pas moins méritant pour autant. Marcher sur les pas d'autrui ne mène nulle part, si ce n'est à votre propre perdition.

retour au sommaire des questions


étoiles4.7/5 - 22 évaluations